TricopigmentationPortail d'information

Tricopigmentation.be est la première plateforme dédiée à la Micropigmentation Capillaire. Cette technique médico-esthétique est destinée aux hommes et aux femmes qui cherchent une solution face à la calvitie androgénétique et universelle. Initiée par les praticiens qui disposent de la plus grande expérience Européenne en DermopigmentationCarole Evrard (championne du monde) et Samuel Troonen.

La Tricopigmentation Originale voit le jour en Belgique pour la première fois en 2014 au sein de l’établissement Institut A Corps Parfait situé à Namur. Cette solution alors inconnue du grand public devient rapidement la référence face à la calvitie. Ces 10 dernières années de nombreuses équipes ont vu le jour, chacune se présentant sous diverses appellations: dermopigmentation capillaire, micropigmentation capillaire, scalp micropigmentation, etc. Certaines communications peuvent créer une confusion en laissant sous-entendre qu’une technique est plus efficace alors qu’il s’agit de la même chose.

Que devez-vous savoir ?

Cette technique est directement liée à une discipline dénommée Dermopigmentation qui a pour objectif d’insérer un pigment dans le derme. Il ne s’agit pas d’un tatouage mais la philosophie s’en rapproche. A l’aide d’une aiguille stérile à usage unique, le pigment certifié par le Ministère de la Santé et régulé par des lois Européenne (Reach) est placé dans la partie supérieure du derme pour créer une illusion d’optique.

Le champ d’application de la Dermopigmentation se décline sous diverses indications et défini par la zone de travail. Sur le visage, nous parlons de Maquillage permanent destiné aux sourcils, aux yeux et à la bouche. Pour une reconstruction d’aréoles mammaire ou le camouflage de cicatrice, il s’agit de Dermopigmentation Paramédicale. Enfin la Dermopigmentation Capillaire* vise à traiter la calvitie située au niveau du cuir chevelu.

* traduction de Scalp Micropigmentation et synonyme de Tricopigmentation.

Accès à la profession

La Dermopigmentation ne s’improvise pas! Elle requiert des connaissances médico-ésthétiques telles que l’hygiène, la sécurité, les règles de visagismes, de colorimétrie, de pression d’injection, de vitesse d’exécution, de connaissances techniques, médico-légales, etc. A ce jour, la Dermopigmentation n’est pas légiférée et conduit à des situations catastrophiques et des résultats qui déforcent toute la profession. A ce titre, l’Association Belge de Dermopigmentation a été fondée en 2016 pour protéger le consommateur et l’informer des praticiens connus et reconnus dans le domaine.

Solutions disponibles

Face à la calvitie, nous ne sommes pas égaux. En fonction de l’âge, du sexe et de notre patrimoinegénétique, le processus peut affecter rapidement l’ensemble du cuir chevelu et conduire à une perte de confiance en soi. Trouver une solution devient alors une priorité.

Dans un premier temps, les patients s’orientent vers les médicaments qui ralentissent le processus mais ne répondent pas aux attentes. Ils comprennent rapidement qu’ils devront y recourir à vie si ils ne veulent pas voir disparaitre ce qu’ils ont épargnés durant des années. La poudre de Kératine semble alors le produit idéal pour camoufler les zones dégarnies. Rapidement, cela occupe vos pensées en fonction de la météo, du vent, de votre tenue vestimentaire, la literie, etc. D’autres optent pour les prothèses capillaires (volumateurs). Ce support est souvent de courte durée quand ils prennent conscience des restrictions sportives, d’une perte d’identité, des désagréments olfactifs, de l’entretien, etc.

Enfin la Greffe Capillaire (F.U.T ou F.U.E) représente à ce jour la technique chirurgicale la plus pratiquée. La charge émotionnelle de trouver une solution rapidement conduit les patients à ne pas tenir compte d’un paramètre indispensable : l’évolution du processus de calvitie en fonction de l’âge. Cela conduit à une frustration qui apparait des années plus tard car les zones traitées prennent le dessus sur celles non traitées qui se dégarnissent. Le nombre de greffons étant limité, il n’est pas toujours possible de recourir à une seconde greffe. De plus chaque procédure laisse des cicatrices qui deviennent difficile à cacher. Il devient alors impossible de se raser ou de se couper les cheveux sans attirer les regards et devoir répondre aux questions de son entourage privé ou professionnel.

A ce stade, vous n’êtes pas entièrement satisfait et cherchez toujours une solution efficace. L’expérience vous ayant appris à être plus prudent, vous prenez vos renseignements objectivement. Vous désirez confier votre look à des professionnels expérimentés qui garantissent des résultats visibles dès la première séance et répondront à vos attentes face à la calvitie. Vous ne vous laisserez plus berner et pourtant!

Posez les bonnes questions

Lorsque vos recherches vous conduisent vers la Dermopigmentation (Capillaire) et que vous optez pour la Micropigmentation Capillaire, prenez le temps d’analyser avant de témoignez votre confiance! Assurez-vous de la légitimité de l’opérateur et consultez le site de lAssociation Belge de Dermopigmentation. Sur base de critères strictes vous pouvez déjà distinguer les amateurs des professionnels en Dermopigmentation.

Les années d’expérience et le nombre de procédures réalisées sont des indicateurs qui ne trompent pas. Vous êtes en droit de demander des illustrations des réalisations. Les résultats à moyen et long terme sont des gages de qualités. Demandez à contacter des patients pour avoir de vrais avis. Ne prenez jamais de décision le jour de l’entrevue et laissez-vous le temps de réflexion. Demandez à observer une procédure. Filtrez les équipes qui vous harcèlent, vous relancent et présentent de fausses actions commerciales.

Effet Rasé ou Densification

Une fois votre équipe sélectionnée, il est de temps valider l’indication! Opterez-vous pour un effet rasé ou une densification ? Sur base des critères tels que votre type de peau, votre âge, les zones dégarnies et la couleur des cheveux, l’équipe vous guidera vers la meilleure solution pour répondre systématiquement à vos attentes.

La Micropigmentation Capillaire est une approche continue et progressive. La phase de construction s’articule en moyenne autour de deux séances et délivre déjà des résultats visibles dès la première session. Durant votre première année, vous aurez l’opportunité de vous approprier votre nouveau look. Vous pourrez exprimer avec précisions vos souhaits et attentes en fonction de votre situation (coupe, couleur, longueur). Envisager la première retouche à 12 mois permet de maintenir un résultat hyper-réaliste.

Les impatients qui désirent encore et toujours plus de pigment au niveau du cuir chevelu s’exposent à un rendu visuel inapproprié et disgracieux ! Il y aura un déséquilibre entre le poids des cheveux et celui du pigment. L’illusion d’optique ne sera pas raffinée et attirera l’attention.

Les ressources financières sont directement liées au nombre de zone et de session. Les 4 zones principales sont la ligne frontale, la zone secondaire, le vertex et la couronne. Pour garantir un résultat parfait à 360°, les zones secondaires doivent être traitées. Les praticiens qui n’en tiennent pas compte déforcent le rendu visuel global et conduit à un décrochage et un résultat inachevé. Avec plus de 100.000 points de pigment, prévoyez 6h par séance soit en moyenne 12h pour les deux sessions durant la phase de construction. Prévoyez en moyenne 400€ la zone. Les retouches se déroulent en moyenne sur 3h et sont facturées 150€/h.

La calvitie : explication du phénomène

La calvitie androgénétique n’est pas une maladie, même si elle nous affecte insidieusement. Elle est programmée génétiquement depuis notre naissance et apparait à différents moments de la vie selon les individus. Le mécanisme s'enclenche dès l’adolescence chez l’homme et s'observe 10 ans plus tard (25 ans). Chez la femme, la calvitie fait son apparition plus tardivement, à partir de 35 ans.

Que se passe-t-il concrètement quand ce phénomène se déclenche? Dans sa forme classique (androgénique)la calvitie provoque une chute progressive des cheveux. A chaque cycle capillaire au cours de laquelle les cheveux se renouvellent, ces derniers sont remplacés par des cheveux de plus en plus fins et moins colorés. On pourrait croire que leur nombre a diminué, mais en réalité c’est leur qualité qui a diminué. A défaut d’une chevelure saine et résistante, les nouveaux follicules pileux en mauvaise santé commencent à tomber et laissent entre voir le cuir chevelu. 

Pour ce qui est de l’explication scientifique, vous devez savoir que les zones principales du cuir chevelu (à l’exception des zones secondaires temporales et occipitales) sont toutes sensibles aux hormones masculines. Une fois que la testostérone entre dans la cellule du follicule pileux, il rencontre une enzyme appelée 5AR. Elle est localisée uniquement sur la partie supérieure de la tête. Seule, elle est inoffensive. Mais en association avec la Testostérone elle entre en interaction et transforme la testostérone en Dihydrotestosterone (DHT ou DHEA). Les récepteurs 5AR pénètrent dans le noyau du follicule, modifient l’ADN et l’inhibent, ce qui conduit à l’incapacité d’une chevelure saine. Une chute massive est alors constatée. Les cheveux deviennent de plus en plus fins et provoquent une impression de vide.

Les solutions à la perte capillaire

Afin de pallier ce problème rencontré par 80% de la gente masculine, diverses solutions ont été développées. Leurs différences se situent au niveau de leur coût, de leur caractère invasif, et de leur efficacité sur le court et long terme. Notre objectif est de vous fournir une liste non exhaustive des traitements les plus courants actuellement, avec leurs avantages et inconvénients.

LA PRISE DE MEDICAMENTS

Parmi les solutions les plus rapides à entreprendre, la prise de médicaments est souvent considérée comme la première démarche des personnes atteintes de calvitie. Sont généralement prescrites des références telles que Propecia, Finasteride ou Minoxidil. Séduisante de par sa rapidité d’accès et son faible investissement au départ, cette solution présente finalement plus d’inconvénients que d’avantages.  

Avantages

  • Non invasif
  • Ralenti le processus de calvitie
  • Efficace sur le long terme jusqu’à un certain point

Inconvénients

  • Ne stoppe pas la calvitie
  • Coût important sur le long terme
  • Traitement à vie
  • Risque élevé d’effets secondaires indésirables

LES GREFFES DE CHEVEUX

Une autre alternative à la perte de cheveux est l’intervention chirurgicale appelée plus communément greffe capillaire. Il existe différentes techniques :

F.U.T

La Transplantation d’Unité Folliculaire (F.U.T – Follicular Unit Transplantation) reste aujourd’hui la procédure de référence. Une bandelette de 10 à 15mm de large et de 10 à 20cm de long est prélevée dans la région occipitale du cuir chevelu. Il s’agit de la zone donneuse. L’épaisseur de la chevelure et le nombre requis de follicules déterminent la longueur et la largeur. Sur ces bandes seront extraites des unités folliculaires, appelées greffons, qui seront transplantées sur la zone receveuse.

F.U.E

A l’inverse du F.U.T, la méthode F.U.E (Extraction d’Unité Folliculaire) est moins invasive, et ne nécessite pas l’utilisation d’une bande de cuir chevelu dans la zone occipitale. Dans ce cas-ci, les follicules pileux sont extraits un par un à l’aide d’un bistouri circulaire, et sont réimplantés sur les zones dégarnies. Les cicatrices sont moins visibles mais moins de cheveux sont présents.

Bien que la greffe de cheveux paraisse idéale, le procédé est tout de même limité dans son efficacité.  Un patient greffé n’obtiendra jamais la densité nécessaire pour un rendu naturel. Une greffe peut offrir de 2000 à 6000 unités folliculaire mais jamais 60.000. Une seconde ou une troisième greffe peut alors être envisagée, mais la zone donneuse n’est pas extensible. Le nombre de greffe est par conséquent limité. De plus, à chaque greffe (FUT), le patient perd en confort et en motricité.

Sur base d’une étude de satisfaction établie sur un échantillon de 200.000 patients, 90% des patients interrogés ne sont pas satisfaits de la greffe. (Source : www.sgmedicina.com)

Avantages

  • Excellents résultats dans certains centres spécialisés
  • Taux d’efficacité plus élevé si le patient à minimum 40 ans (fin du processus de calvitie)

Inconvénients

  • Invasif, surtout FUT
  • Très coûteux
  • Densité pas assez importante
  • Laisse des cicatrices
  • Aucune garantie de succès à long terme

LES PROTHÈSES CAPILLAIRES

Autre possibilité fréquemment adoptée : le port d’une prothèse capillaire. Cette solution est sans aucun doute la plus rapide, mais difficile à camoufler, surtout pour aux proches. Il faut être honnête, à notre époque, l’industrie des prothèses a fait de très beaux efforts pour rendre leurs marchandises aussi naturelles que possible. Elles offrent une lueur d’espoir et un regain de confiance en soi chez certaines personnes. Pour d’autres, cependant, elles représentent de la contrainte plus qu’autre chose.

Avantages

  • Pas invasif
  • Solution immédiate à la calvitie
  • Très réaliste et naturel

Inconvénients

  • Coût élevé (changement régulier)
  • Perte d’intimité
  • Pas pratique durant le sport
  • Très contraignant

LA TRICOPIGMENTATION

Face à la calvitie, de plus en plus d’hommes et de femmes ont recours à ce qu’on appelle la tricopigmentation ou micropigmentation capillaire. Il s’agit d’une technique medico-esthétique de dermopigmentation qui consiste à créer l’illusion parfaite d’une chevelure densifiée. Cette pratique existe depuis plusieurs années déjà, et témoigne un taux de satisfaction de 100% chez les opérateurs qualifiés et agréés.

Non pas perçu comme un traitement qui guérit la calvitie, la tricopigmentation est aujourd’hui considérée comme une opportunité de vivre avec sa calvitie tout en supprimant l’aspect inesthétique et l’inconfort social qu’elle peut engendrer. Pour certaines personnes, dont celles atteintes d’alopécie universelle, cette technique leur a permis de retrouver leur confiance en eux, et de retrouver une certaine liberté perdue.

La dermopigmentation : De quoi s'agit-il ?

La dermopigmentation est une discipline artistique brevetée employée notamment dans le maquillage permanent. Elle vise à injecter des pigments bio-résorbables dans le derme des zones indiquées (lèvres, sourcils, yeux, cuir chevelu, etc.), afin d’obtenir un rendu naturel et esthétique.

La notion de profondeur est fondamentale pour réussir les procédures. En effet, la peau est composée en 3 couches principales :

  • L’hypoderme : partie inférieure ;
  • Le derme : partie intermédiaire ;
  • L’épiderme : partie supérieure.

En dermopigmentation, le pigment est toujours injecté dans le derme. Pourquoi ? Dans l’épiderme, le pigment s’effacera en même temps qu’a lieu la régénération cellulaire, c’est-à-dire +/- après 3 semaines. La couleur y serait également trop vive, neutralisant l’aspect naturel. L’hypoderme, quant à lui, est une couche composée, entre autres, de cellules graisseuses et de vaisseaux sanguins. En contact avec le sang, le pigment a tendance à fuser et à changer de couleur. C’est pourquoi, le derme est la partie la plus indiquée, car la couleur n’est pas altérée, mais s’atténue de sorte à obtenir un rendu naturel et esthétique. De plus, le pigment se résorbe naturellement au bout d’un an et demi.

L’équipement des dermopigmentistes

Pour réaliser une procédure en tricopigmentation, les praticiens professionnels et agréés utilisent un matériel spécifique et validé par le Ministère de la Santé. N’hésitez pas à vous renseigner sur l’équipement de votre praticien, avant d’entamer quoique ce soit. Celui-ci se compose de :

  • Un dermographe : outil principal du tricopigmentiste. Il est muni d’une pièce à main et d’une console de commandes.
  • Pigments bio-résorbables validés par le Ministère de la santé. Leur composition (minéraux, hybrides ou organiques) est choisie en fonction de la zone à prendre en charge. La colorimétrie doit absolument être maîtrisée par l’opérateur, afin de garantir un résultat naturel de qualité ;
  • Aiguilles : elles sont choisies en fonction des zones à traiter et de la pièce à main employée ;
  • Accessoires divers d’hygiène et de sécurité.

Associés à une pression, une vitesse et une fréquence adaptées, ces équipements sont primordiaux pour exécuter la procédure correctement et atteindre un niveau d’efficacité optimal.

Les différentes techniques et indications

La micropigmentation capillaire s’applique dans plusieurs situations, généralement chez des personnes atteintes de calvitie, d’alopécie universelle 

ou de pelade. L’illusion d’optique peut s’observer au travers de techniques différentes :

Effet rasé 

Il est considéré comme le rendu le plus esthétique de la discipline. À l’aide de dizaine de milliers de micro-points, le trompe l’œil donne une réelle impression d’un crâne rasé de près. Cette solution est idéale pour les cas d’alopécie universelle ou de calvitie avancée ;

Effet densité

Indiqué chez les hommes et les femmes dont le processus de calvitie est terminé (40 ans et +), l’objectif de cette technique est de combler les zones clairsemées, afin de donner l’impression d’une chevelure dense.

Procédure paramédicale 

Enfin, la tricopigmentation s’applique également pour camoufler des cicatrices dues à un accident ou à une intervention chirurgicale telle qu’une greffe de cheveux FUT ou FUE.

Une discipline qui ne s’improvise pas !

La pratique de la micropigmentation capillaire demande des qualités spécifiques et une maîtrise parfaite de l’équipement et des protocoles. Il faut plusieurs centaines d’heures de pratique pour qu’un praticien maîtrise correctement son art. Malheureusement, on voit encore trop souvent de procédures mal réalisées par des opérateurs non qualifiés et peu expérimentés.

Les centres agréés par la Région wallonne et par l’Association Belge de Dermopigmentation ne sont pas nombreux en Belgique, mais garantissent un résultat à la fois esthétique et stable sur le long terme. Ils garantissent les éléments suivants :

  • Consultation et suivi personnalisés ;
  • Procédures de qualité avec un équipement de dernière technologie ;
  • Une solution adaptée à vos envies en totale adéquation avec votre type de peau et votre âge ;
  • 100% de satisfaction.

ASSOCIATION BELGE DE DERMOPIGMENTATION (A. B. DER.)

Particuliers, vous souhaitez confier votre cuir chevelu à un tricopigmentiste au savoir-faire certifié ?

L’Association Belge de Dermopigmentation existe, entre autres, pour aider les particuliers à trouver un centre de dermopigmentation agréé et recommandé pour ses compétences. Solliciter l’un de ses membres pour camoufler votre calvitie, alopécie ou cicatrice crânienne, c’est mettre toutes les chances de votre côté en ayant affaire à un praticien de talent. Chacun des adhérents de l’A.B. Der.présente des caractéristiques essenstielles à une pratique en bonne et due forme, telles que :

  • Suivi de la formation de base à la méthode esthétique originale ;
  • Validation d’un nombre d’heures de pratique suffisant pour se revendiquer « professionnel » sur le marché belge ;
  • Utilisation exclusive d’un matériel spécialisé agréé par le Ministère de la Santé.

Une tricopigmentation ne s’improvise pas ! Posez les bonnes questions et assurez-vous que votre praticien fasse partie de l’Association Belge de Dermopigmentation. Demandez-nous conseil !

Contactez-nous pour un complément d'informations

Des questions ? Des conseils ? Des suggestions ? Une demande d'informations ? Remplissez le formulaire ci-dessous puis cliquez sur "Envoyer". Nous prendrons contact avec vous dans les meilleurs délais.

 
 
 
 
 
 

Par l'encodage de ses données et l'envoi du présent formulaire, l'utilisateur du site Internet reconnaît avoir pris connaissance et accepté les conditions d'utilisation du site web et de protection des données personnelles.

(* = champ obligatoire)

Informations légales

Association belge de Dermopigmentation A.S.B.L.
Allée des fauvettes 3
5101 Namur
Belgique

TVA : BE 0665 901 931